+33 4 93 63 60 44 contact@baticonform.com

Focus sur la géothermie

Le sous-sol emmagasine la chaleur. Grâce à une pompe à chaleur, cette énergie peut être utilisée pour chauffer votre maison. C’est cette chaleur emmagasinée dans le sous-sol qui va être captée, puis transformée en énergie à l’aide d’une PAC – pompe à chaleur – pour chauffer votre maison.

La géothermie puise donc directement une ressource présente sur votre terrain, gratuite, renouvelable (constamment réapprovisionnée par le soleil), et non polluante (non combustible, elle ne contribue pas à l’effet de serre).

La PAC se sert des propriétés de réchauffement de la terre pour chauffer la maison en hiver, elle se sert aussi de ses propriétés de refroidissement en été pour rafraîchir l’habitation. Vous pourrez également produire l’eau chaude sanitaire nécessaire et chauffer l’eau… de votre piscine !

Côté économies d’énergie, vous pourrez diminuer jusqu’à 70 % votre facture de chauffage. Car même si la PAC a besoin d’électricité pour fonctionner, elle en consomme moins que ce qu’elle produit. En effet, pour 1 kW électrique consommé, la pompe restitue 3 ou 4 kW de chaleur.

La bioclimatique au coeur d’un projet …

La démarche bioclimatique repose sur une conception et une orientation optimisées de la maison.

La maison doit capter la chaleur, la transformer, la diffuser et la conserver. Pour capter l’énergie solaire :

• Nous plaçons les ouvertures vitrées principales au sud (pièces à vivre)

• Nous sous-dimensionnons et nous limitons les ouvertures au nord, à l’est et à l’ouest.

Pour éviter un échauffement excessif des pièces orientées plein sud, nous protégeons ces surfaces vitrées par des volets, des avancées de toiture, des bris-soleil extérieurs.

Le double-vitrage, laisse passe la lumière mais absorbe les infrarouges et va piéger la chaleur du rayonnement solaire à l’intérieur de la maison.

Comment ça marche ?

La PAC prélève cette énergie grâce à un réseau de tubes enterrés. Ce fluide, capte les calories emmagasinées dans le sous-sol et les transporte jusqu’à la pompe à chaleur. Concrètement, c’est lors de ces phases que le fluide absorbe (en entrée du système) ou cède (à l’intérieur de l’habitation) de la chaleur aux milieux extérieurs auxquels il est relié. 

L’État de son côté encourage les particuliers en accordant un crédit d’impôt de 50 % des dépenses TTC pour l’achat d’une PAC (subventions déduites et hors pose). En construction neuve, le système doit être fourni et installé par la même entreprise.

Maitriser sa consommation …

Le chauffage et la production de l’eau chaude sanitaire sont les deux principaux postes de consommation énergétique. D’où l’importance d’installer des matériels performants et économes. Les offres se développent rapidement, notamment grâce au crédit d’impôt. Il s’agit notamment des panneaux solaires, de la géothermie, de l’aérothermie (pompe à chaleur).

Le solaire thermique, plus que jamais d’actualité !

La France bénéficie d’un ensoleillement suffisant pour une utilisation très profitable de cette énergie inépuisable ! 

Le principe du solaire thermique consiste à capturer l’énergie solaire via des capteurs placés généralement sur la toiture de la maison absorbant le rayonnement solaire pour le transformer en chaleur.

Le ballon de stockage (ballon solaire) est une cuve métallique bien isolée qui constitue la réserve d’eau sanitaire et la rend disponible de jour comme de nuit. L’eau chaude soutirée sera alors remplacée instantanément par la même quantité d’eau froide du réseau, réchauffée à son tour par le liquide du circuit primaire. 

L’usage de panneaux solaires se justifie aujourd’hui surtout pour la production d’eau chaude. En Europe occidentale, un chauffe-eau solaire permet de réaliser en moyenne 66% d’économie sur les besoins en eau chaude. Le ballon est alors équipé d’un dispositif d’appoint qui prend le relais, les jours défavorables. 

Dans le cas d’une maison neuve, sachez que votre permis de construire doit stipuler l’installation d’un chauffe-eau solaire. 

Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 50% pour l’achat d’équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire.

Le montant de ce crédit d’impôt est de 50 % des dépenses nettes (hors main-d’œuvre) facturées et payées entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2009. Et les dépenses éligibles à ce crédit sont plafonnées à la hauteur de 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple marié ou pacsé.

Cette somme est ensuite majorée de 400 € par personne à charge. Précisons que si le crédit excède l’impôt dû, l’excédent vous sera restitué.

* valeur moyenne, exprimée en kWhEP/m2/an, étant à moduler en fonction de la localisation géographique, des caractéristiques, de l’usage et des émissions de gaz à effet de serre des bâtiments.